Mont St Eynard (Chartreuse)

La randonnée prévue initialement était le Pas de l’Echarasson en Chartreuse qui sera reportée au 20 novembre en raison d’un enneigement récent. De ce fait, en remplacement, une sortie au St Eynard fût décidée. Le temps est frais et le ciel bien dégagé ce qui augure d’une belle journée d’automne.
C’est ainsi que 6 randonneurs et randonneuses se retrouvent au départ à Corenc, parking près de l’église, et engagent la marche du jour en empruntant le chemin des Pierres longeant le cimetière. Au croisement, délaissant la “Tour des Chiens”, nous suivons, sur notre droite une petite route longeant le Pré Morin puis gagnons un sentier qui nous mène à un croisement sur la D512 que nous traversons pour rejoindre, légèrement sur la gauche, un sentier en pente directe au travers du bois Mollard. Le sentier est bien pentu. La marche est difficile, parfois hésitante, par le sol rendu bien gras suites aux intempéries récentes.
À un replat, nous continuons la montée en direction de l’Ermitage. À ce stade, il faut se mettre en mode crémaillère. Les forts pourcentages, le terrain gras, nous obligent à beaucoup d’efforts et d’attention. Enfin, nous atteignons un sentier à flanc du St Eynard, assez large, qui nous mène jusqu’à l’Ermitage. Les archives historiques précisent que cet ermitage a été fondé en 1343 et abandonné peu avant la révolution. Sur place, des vestiges encore apparents attestent de cette période.
Quelques photos d’usages et nous reprenons notre marche pour au travers d’un passage très technique rejoindre le GR 9 (traversée de Chartreuse) situé en surplomb. Depuis le GR, nous atteignons le fort du St Eynard, fermé à la visite en cette période. Nous profitons de ce lieu pour prendre notre pause-déjeuner, à l’abri d’une légère bise, mais bien exposé au soleil. La pause terminée, nous engageons la longue descente de retour en suivant le GR via “Sous le Mont” puis “Chantemerle” et rejoindre la Tour des Chiens. De là, nous regagnons le parking via “La Figette”.
Une belle randonnée certes, très technique et parfois aérienne, âmes sensibles s’abstenir, avec de beaux points de vue et un peu d’histoire le tout totalisant 14 kms et 1200 m de D+. Bonne idée que cette substitution et merci à Christian B de nous l’avoir proposée.
Au retour, traditionnelle halte rafraîchissante au Sappey en Chartreuse, occasion aussi de fêter les anniversaires du mois.
Pascal V