vendredi 4 juin 2021Plateau du Sornin (Vercors)
dimanche 6 juin 2021Grande Sure / Rocher de la Garde (Chartreuse)
vendredi 11 juin 2021Lépin Le Lac (Chartreuse)
vendredi 18 juin 2021La Molière (Vercors)
dimanche 20 juin 2021Dent d’Arclusaz (Bauges)
vendredi 25 juin 2021Le Roc d’Arguille (Chartreuse)

vendredi 04 juin 2021
Plateau du Sornin (Vercors)

Au premier vendredi de juin, déconfiné ;
Au plateau du Sornin, tu iras en gaieté.

En effet, quel plaisir de se retrouver dans le respect des normes sanitaires pour cette première randonnée de juin au delà de la limite des 10 kms. Ainsi, notre sortie du jour se fera dans le Vercors, le plateau du Sornin depuis le Fournel.

Depuis le parking légèrement au dessus du centre de loisirs, nous remontons sur une centaine de mètres la route du Fournel pour emprunter, sur notre gauche, le chemin qui traverse le Réal, en direction du plateau du Sornin. Nous marchons à l’ombre d’un sous bois, nous préservant de la moiteur matinale, signe des orages annoncés en début de soirée. A la sortie de la combe du Rival, nous dirigeons nos pas vers le hameau du Sornin. De là, nous pouvons admirer le Moucherotte 1901m, le Plénouze 1648m mais aussi sous un ciel bien dégagé toute la chaîne de Belledonne, la Maurienne… Beau panoramique alpin ! Nous continuons en direction du plateau du Sornin 1596m puis direction la direction la Dent du Loup 1425m, où s’offre à nous une vue splendide sur la Chartreuse. Mais attention à la marche !

Nous revenons sur nos pas pour rejoindre le GRP : tour des 4 montagnes que nous suivons pour rejoindre le gîte d’alpage de la Molière. Entre temps, nous avons fait la pause repas du midi.

Depuis le gîte nous entamons la descente vers le Fournel notre point de départ en suivant un sentier bien marqué.

Belle reprise de sortie collective même si quota réduit.
Pascal V

dimanche 6 juin 2021
Grande Sure / Rocher de la Garde
(Chartreuse)

Circuit 1 / Grande Sure
Parking Pisserotte 500m – La Sambuis – Chalet de Jusson – Combe des veaux – La Velouse – Col de la Sure 1675m – Cul de Lampe – Le Fournel – Le Morard – StJoseph de Rivière 400m
Niveau 3
Distance = 20 km
D+ = 1400 m

Sur les sentiers brumeux menant à la Sure,
tu veilleras à marcher d’un pas le plus sûr.

Est-ce le ciel couvert ou l’heure quelque peu matinale qui découragèrent les adeptes de la grasse matinée ? Constat, nous ne sommes que deux à nous retrouver au départ parking de la Pisserotte à St Joseph de Rivière. Qu’importe, deux c’est le début du pluriel ! Soyons fous et engageons nous dans cette rando du jour, circuit le plus long et au dénivelé le plus prononcé, 20 km environ pour un dénivelé de 1400m.

Cet itinéraire, initialement, avait été prévu pour amener à leur poste les bénévoles encadrant le trail de la Grande Sure. La COVID étant passée par là, le trail, pour cette année, est annulé. Qu’importe, cette randonnée est restée au programme.

L’avantage pour moi pas besoin de sortir carte, GPS ou autre boussole avec Philippe comme traceur qui connaît, je pense, depuis tout petit déjà le parcours pas de soucis à se faire. Nous ne nous perdrons pas. Quel confort !

Depuis le parking nous empruntons le chemin qui se présente directement à nous et traversons La Sambuis direction la cabane de Jusson. Très vite la pente s’accentue, confirmant les 1400m de dénivelés prévus au programme du jour. La traversée en sous bois est bien humide et le chemin parfois glissant. Il faut veiller à bien assurer ses pas. A la sortie du bois, nous rejoignons la cabane de Jusson. L’idée de se mettre un peu à l’abri pour faire une pause mais, des dormeurs occupant les lieux nous incitent à plus de discrétion.

De là, nous continuons notre parcours pour rejoindre la Velouse. A l’intersection du pas de la Miséricorde, goulet d’Hurtière – la Velouse, nous prenons, sur notre gauche, la direction de cette dernière. Depuis la Velouse direction le col de la Sure. Notre chemin est parsemé de narcisses, jonquilles et aulx des ours en fleurs. Dans les vallées ces végétations sont fanées mais à 1700m d’altitude elles semblent comme écloses de la veille.

Témoin d’un mois de mai très frais bon nombres de névés côtoient le sentier et se présentent à nous en travers du chemin nous obligeant à les traverser. Ainsi ils côtoient notre marche jusqu’au col de la Sure et encore après sur les premiers hectomètres de notre descente de retour. La Grande Sure étant bien couverte, le vent au col bien frais, nous abandonnons l’idée de monter à son sommet. Dommage car cela aurait complété la distance et le D+, ;-).

Nous entamons notre retour en direction du Cul de Lampe. A la sortie de celui-ci nous nous dirigeons sur notre gauche en direction du Fournel jusqu’à la piste forestière. En chemin, nous profitons d’une aire dégagée pour faire la pause du midi. Pour ceux qui connaissent : double, non triple rations de sablés de la maman de Philippe. Heureusement la marche du jour nous permet de les assimiler sans risque de surpoids, juste de la gourmandise. A la reprise nous quittons la piste pour prendre un chemin sur notre gauche en direction de la Pisserotte. Encore 3 km et nous rejoignons les véhicules à notre point de départ.

Belle balade avec un guide du cru. Quelques rencontres bien agréables, en cours de route, de randonneurs déterminés. Dommage que le soleil se montra discret. Cette année, il semble avoir gardé un masque de nuage. Pourquoi ne se vaccine-t-il pas..?

Pascal V

Circuit 2 / Rocher De La Garde
Saint-Joseph de Rivière 410m – La Bourderie – Rocher de la Garde 705m – Gorges de Crossey – Jarria – Les Grollets – Les Demay – Sirandière – StRobert – Stade – retour StJoseph
Niveau 1
Randonnée accessible à tous
Distance = 12 km
D+ = 300 m

vendredi 11 juin 2021
Lépin Le Lac (Chartreuse)

Parking église de Lepin le Lac – Rocher du Corbeau – Grottes de François 1er – Retour parking
Niveau 2
Randonnée accessible à la plupart

Un bon groupe de  marcheurs s’est retrouvé ce matin pour une randonnée autour de la grotte de François 1er.

Parti de Lépin le Lac par des chemins forestiers avant d’arriver à l’église d’Aiguebelette le Lac, la troupe s’apprête à grimper au Rocher du Corbeau afin d’entrevoir le lac dans toute sa splendeur. Après quelques photos et papotages, nous voilà déjà pour la pause pique nique à la grotte de François 1er. Echange de blagounettes, petit repos bien mérité après cette belle montée, à l’ombre des arbres, fort heureusement.

S’ensuit une descente périlleuse semée d’embûches, quelques chutes le confirment. La chaleur cette fois devient plus intense sur les routes goudronnées du retour.   

Après quelques 15 km et 700 m de D+, nous retrouvons nos voitures et roulons vers La Bauche pour partager le pot des randonneurs, heureux de leur bonne condition physique après cette longue période de confinement. Félicitations justifiées de l’accompagnateur. Denis V

vendredi 18 juin 2021
La Molière (Vercors)

Chasau – Pas de Bellecombe – La Molière – Gite de la Molière – Le Solet
Niveau 2
Randonnée accessible à la plupart
Distance = 14 km
D+ = 460 m

Dimanche 20 juin 2021
Dent d’Arclusaz (Bauges)

Circuit 2
Oratoire 822m – la Chapelle – chalet Bottier – chalet Lauzarin – chalet des Arbets – col d’Arclusaz 1770m – chalet du Praz – retour par GRP – Oratoire
Niveau 2 Randonnée accessible à la plupart
Distance = 12,5 km D+ = 950 m

Pour le groupe 2, le rendez-vous était à Ecole, sur le parking du cimetière vers 8h30.
Puis nous avons poursuivi notre voyage sur la route du Nant Fourchu malgré les panneaux « route barrée », en passant par le hameau du Carlet. Nous avons atteint le parking dans le vallon de Belleveaux (cote 862).
Après avoir chaussé, chargé nos sacs, et déplié nos bâtons, et ayant bravé les risques météorologiques, Christine, Nicole, Axel, Agnès et moi-même, nous sommes partis sous la conduite de Christiane vers l’Oratoire, la Chapelle ND de Bellevaux et les ruines du village de La Chapelle incendié et détruit en 1944 par les Allemands.
Puis à partir de la cote 1104, le sentier devint plus raide sous une chaleur lourde, mais à l’abri sous le couvert des arbres de la forêt. Au sortir de la forêt, la pente s’est adoucie et nous avons rejoint les chalets de Bottier. Nous avons poursuivi vers les chalets du Lauzarin.
Toujours en chemin, à la cote 1441, nous avons été étonnés de voir une « muraille de Chine », fait de pierres plates dressées et qui courre d’un bout à l’autre en travers de l’alpage.
De là, nous avons bifurqué à gauche vers le chalet des Arbets (vente de Tome des Bauges), et nous avons poursuivi jusqu’au Col d’Arclusaz (1770 m) que nous avons atteint vers 12h30. Une grande partie du paysage était très brumeux, notamment en direction de Chambéry et de la Chartreuse.
Le vent étant assez fort au col, nous sommes redescendus un peu pour pouvoir déjeuner à l’abri, sur un bel enrochement. De là, nous avons aperçus le groupe 1 au sommet de la Dent d’Arclusaz.
Quelques gouttes de pluie sans grande conséquence nous ont surpris lors de la descente vers le Chalet des Arbets. Ensuite, nous avons bifurqué à gauche à la cote 1441 pour reprendre le GRP en direction du Chalet du Praz, les Prés Rausset, et l’Oratoire.
Enfin, après 900 m de dénivelé, nous n’avons déploré aucune perte humaine lors de notre retour au parking vers 16h ; simplement le souvenir des images plein les yeux, un peu de fatigue, et le plaisir de s’être réuni.
Merci à Christiane qui nous a guidé tout au long de ce parcours.
Philippe MERLIER

Circuit 1
Parking 694m – Cabane du Gros Fayard – le Planelin – Dent d’Arclusaz 2041m – Col du Potat -Chalet de l’Epion – Bois des Millières – Parking
Niveau 3
Itinéraire demandant une certaine expérience
Distance = 12 km
D+ = 1350 m
Pentes très raides

vendredi 25 juin 2021
Le roc d’Arguille (Chartreuse)

Parking habert Col du Coq – Habert des Ayes – Croix de Pravouta – Habert de Pravouta – Roc d’Arguille – Parking départ.
Niveau 2
Distance = 10 km
D+ = 550 m

Partis ce matin du Col du Coq (certains en avaient la chair de poule…) le groupe de 21 CHAM se dirige vers le Habert des Ayes. Quelques chamois nous regardent de haut et attirent toute notre attention.
Retour vers le Col de Pravouta avec une montée sportive, 1er étage comme dit Denis, pour enfin “monter” à la croix du même nom. La vue y est de temps à autre dégagée, la brume nous cachant le panorama. Quelques jolies fleurs (Trolles, rhododendrons, orchis divers, gentianes bleues et jaunes, bleuets…) accompagnent notre descente, puis nous nous dirigeons sur le Roc d’Arguille. Le sentier est peu fréquenté, donc forcément aléatoire, mais nous trouvons le sommet après quelques efforts très vite récompensés par ce splendide coin de Chartreuse.
Pause pique-nique sur le versant sud avec vue sur la Dent de Crolles… cachée dans la brume!
Après ce long moment de pause, nous voilà repartis sur le plateau pour y découvrir de magnifiques prairies fleuries et sentant bon le serpolet. Ce fut une découverte agréable pour beaucoup d’entre nous.
Les troupeaux de moutons, eux aussi “montés” ce mercredi avec berger et patous (tout doux) pour l’été, nous accueillent au son des bêlements imités par quelques-uns d’entre nous.
Et maintenant, début de la descente vers le Habert de Pravouta avec encore un chemin scabreux nous demandant bon pied et vigilance. S’ensuit un retour vers les voitures tout en descente, tout se passe bien.
Puis nous partageons le pot du marcheur chez Dolorès à Saint Hugues, ceci clôture une agréable journée en montagne
Denis V